LE QUÉBEC AU CŒUR ? ÇA REND MALADE ! : TON SYNDICAT EST DE DROITE

Alors que le gouvernement Couillard continue de serrer la ceinture budgétaire autour du cou de la classe ouvrière; alors que le nouveau gouvernement Trudeau planifie des interventions en Haïti ou en Libye, tout en armant l’Arabie et en soutenant fièrement l’apartheid israëlien, ces dernières années les grandes centrales syndicales ont à chaque nouvelle occasion fait le nécessaire pour saboter les révoltes populaires contre le capitalisme québécois et canadien.

L’État canadien et québécois cherche en bout de piste à accroître l’écart entre les riches et les pauvres pour faire la concurrence aux autres grandes puissances, comme les États-Unis, l’Europe, la Russie, la Chine, ou le Japon. La concurrence qu’ils se font, implique de devoir diminuer le partage de la richesse plus vite que son voisin. L’appauvrissement généralisé que l’on vit au Québec n’est donc pas bien différent qu’au Canada anglais, qu’aux États-Unis ou qu’en France, et il en va de même pour l’augmentation des profits des grandes entreprises et des banques, des salaires de cadres, etc. Cette bourgeoisie bien de chez nous, détient par son pouvoir économique (l’industrie), politique (l’État), et culturel (système d’éducation etc.) un contrôle généralisé de la société québécoise.

Les pseudo-ouvriers comme Jacques Létourneau et Daniel Boyer essaient de vous faire croire qu’il existerait un « modèle québécois » qui s’imposerait comme alternative à l’aggravation des contradictions du capitalisme. Cette illusion n’est en réalité rien de moins qu’un instrument de capitulation politique aux classes dominantes. Rien d’étonnant lorsqu’on se rappelle que Daniel Boyer est vice-président du CA du Fonds de « Solidarité », et qu’il est donc lui même un capitaliste financier ! Les centrales syndicales corporatistes sont pleinement intégrées au fonctionnement politique, économique et culturel de la bourgeoisie et la clé de leur vision c’est le renforcement du volet québécois de l’impérialisme canadien (quitte à parler de l’eldorado illusoire de la souveraineté).

Une fraction des superprofits perçus par les multinationales canadiennes est en effet redirigée vers une couche privilégiée de la classe ouvrière qui elle bénéficie du gros lot des salaires, des conditions de travail et de l’activité syndicale, et qui mérite donc son titre d’aristocratie ouvrière. Il s’agit d’environ 15% du prolétariat dans son ensemble. En fin de compte, le Québec qu’on nous supplie de tenir à cœur ce 1er mai ne favorise que cette couche, très minoritaire, qui accepte de meilleurs conditions d’existence en échange d’une dissociation politique du reste de la classe ouvrière, qui elle, restera isolée sous les bottes de la bourgeoisie. Entretemps, les crises cycliques du capitalisme et les congédiements de masse font souvent retomber dans le noyau dur du prolétariat ces aristocrates ouvriers de toute façon.

Le 1er mai n’est pas un dîner de gala !

Il y a presque cent ans, les travailleurs de Winnipeg ont fait une gréve générale au mois de mai 1919 en solidarité avec la révolution bolchévique en Russie. Ils ont occupé la ville pendant un mois et ils ont commencé à construire un pouvoir socialiste. Ça aura pris une invasion de la GRC et de l’armée pour que la bourgeoisie reprenne le contrôle. Voilà ce qui arrive lorsque le prolétariat se rend compte collectivement qu’il n’a rien à perdre que ses chaînes. Voilà ce que les bureaucrates poussiéreux des centrales ne veulent pas que vous sachiez. Le Mouvement Révolutionnaire Ouvrier appelle aux ouvriers partout au Québec et au Canada à prendre eux-mêmes l’initiative, à se former eux-mêmes et les autres en luttant, puis à former des comités de lutte afin de créer les assises d’un nouveau pouvoir populaire et révolutionnaire.

Prolétaires, reprenons le flambeau de Winnipeg !

Lutte de classes et non collaboration !

Contre la dictature du capital, vive le 1er mai révolutionnaire !

Létourneau, Leitao, même fléau !

Vers la guerre populaire prolongée et le pouvoir ouvrier !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s